Accédez au site du Conseil d'État et de la Juridiction Administrative
Accueil / Actualités du Tribunal / Actualités / Communiqué de presse
15 décembre 2020

Communiqué de presse

Travaux de restauration et d’extension du musée lorrain à Nancy.

Par un jugement du 15 décembre 2020, le tribunal administratif de Nancy annule l’autorisation donnée le 16 mai 2018 par le préfet de région en vue de la réalisation des travaux de restauration et d’extension du musée lorrain à Nancy.

Le projet tel qu’il a été autorisé prévoit la construction, en retrait du « mur Boffrand » qui sépare la le musée des jardins du palais du gouvernement voisin, d’un nouveau bâtiment d’aspect contemporain en forme de parallélépipède constitué d’une structure en métal aux parois entièrement vitrées sérigraphiées avec des plaques dorées et au toit plat. Ce projet implique la destruction de deux bâtiments dits « bâtiment scolaire » et « bâtiment de liaison » adossés au mur « Boffrand » et la transformation de la façade des « petites écuries ».

Statuant sur un recours de l’association pour le patrimoine et le rayonnement de Nancy, le tribunal a jugé que le plan de sauvegarde et de mise en valeur du secteur sauvegardé de la commune de Nancy (PSMV), approuvé le 30 juillet 1996 et modifié en 2007, et plus particulièrement ses articles US 0 et US 11 auxquels aucune dérogation n’est prévue, ne permettait ni la démolition ou une transformation autre qu’un retour à l’état initial de ces trois derniers bâtiments, dès lors qu’ils ont été classés au titre des monuments historiques par un arrêté du 21 décembre 2005, ni la réalisation d’un toit plat ou l’utilisation de matériaux étrangers à la région pour le bâtiment nouveau.

Le tribunal a également jugé que les défenseurs du projet ne peuvent se prévaloir ni de l’avis favorable donné par l’architecte des bâtiments de France ni de l’éventuelle conformité du projet aux prescriptions du nouveau PSMV en cours d’élaboration qui n’était, en tout état de cause, pas applicable à la date à laquelle le préfet de région a donné son autorisation.

> Lire le jugement 1802006

Toutes les actualités

toutes les actualités